Accueil du site > Eglises > B > Bivilliers

Bivilliers

dimanche 8 mai 2011

Eglise saint Pierre
Diocèse de Séez
Archidiaconé du Corbonnais
Doyenné de Corbon

Bivilers en 1224

Diocèse de Séez
Doyenné du Perche
Paroisse sainte Anne du Perche

Façade ouest Statue surplombant la porte d'entrée Cadran solaire Intérieur de l'église Fonts baptismaux Corniche du confessionnal Maitre autel Tableau du retable : l'Assomption Saint Pierre au dessus d'une des portes de la sacrisitie Décor du socle d'une statue Saint Paul Saint Mammès, protecteur des maux de ventre Bancs des fidèles et banc de la fabrique, en face de la chaire

Église saint Pierre (29 juin)

Présentateur : le seigneur de Feillet et de la Ventrouze en 1490 et le seigneur de la grande fosse à Bivilliers ou de la Pelletrie à Bivilliers Décimateur : le curé

Description extérieure

Description intérieure et mobilier

Histoire et légendes

Informations spécifiques : association, visite de l’église...

Description extérieure

  • Clocher pointu en ardoise à cheval sur le fait du toit côté ouest
  • Matériaux : roussard, calcaire, silex
  • Nef d’origine romane agrandie au XVIIe siècle
  • Porte romane au sud surmontant d’une niche avec la statue d’un saint diacre revêtu d’une dalmatique en pierre polychrome du XVIIe siècle
  • Côté ouest une porte et deux fenêtres
  • Les fenêtres côté sud sont du XVIe siècle.
  • Cloche de 1707 (parrain Jacques Hugues Philippe, écuyer, seigneur de la Pelleterie, conseiller du Roi maître des Eaux et forêts de Mortagne, marraine Angélique Claude Monnerat, épouse de François Charles Bruslé Desjouis, écuyer, seigneur de Blaru, diamètre à 0,74m)

Description intérieure et mobilier

  • Nef en lambris peints en blanc avec entraits et poinçons
  • Retable en pierre de style Louis XIII avec fronton à départs d’arcs et volutes. Colonnes ornées de guirlandes de vigne
  • Niches de part et d’autre avec statues de Saint Pierre et de saint Paul en bois polychrome du XVIIe siècle
  • Tabernacle à statuettes en bois du XVIIe siècle sous lequel est un tiroir pour ranger les livres du culte
  • Deux petits retables classiques avant l’entrée du chœur, celui de droite est orné d’une statue de saint Mamès en pierre polychrome du XVIe siècle
  • Statue de saint Sébastien à droite à l’entrée du chœur
  • Christ à la poutre de gloire du XVIIe siècle
  • Le confessionnal est surmonté par la chaire en bois sculpté de style Louis XV
  • Petit banc-coffre à dossier, ancien coffre de la Fabrique
  • Fonts baptismaux en pierre du XVe siècle.
  • Au sanctuaire pierre tombale d’Eustache Le Bouc, prêtre, mort en 1644, restaurateur probable de l’église.

Histoire et légendes

L’église servit aux habitants du château de la Peltrie, particulièrement à Madeleine de la Peltrie (1603-1671) qui partit, une fois veuve, fonder les Ursulines de Québec.

Informations spécifiques : association, visite de l’église

Une association (les Clefs de Saint Pierre) est créée en 2014 pour restaurer l’église avec entre autres, le projet de nouveaux vitraux.

Photogravure dans la géographie du Perche par Romanet

Où est située cette église:


Découvrez toutes les églises du Perche Ornais géolocalisées en un clin d'œil