Accueil du site > Eglises > B > Bresolettes

Bresolettes

mercredi 4 mai 2011, par Sophie Montagne Chambolle

Église saint Pierre
Diocèse de Séez
Archidiaconé du Corbonnais
Doyenné de Corbonnais
Présentateur : le seigneur de Bresolettes

Brueroles en 1218, Brueroletes en 1313, Bresolettes en 1581, Brezoletttes en 1790, Bresolettes en 1808,

Diocèse de Séez
Doyenné du Perche
Paroisse sainte Anne du Perche

Extérieur, côté nord Croix du cimetière Fenêtre sud du choeur Poutre de gloire Eglise vue du choeur Fonts baptismaux Tombeau d'autel Haut du retable et visage de saint Pierre Education de la Vierge par sa mère, sainte Anne Banc du premier rang Petit ange du début du XVIIIe siècle

ÉGLISE SAINT PIERRE (29 JUIN)

Église de Bresolettes De Bruerolis (bruyères) Existe depuis 1218 Présentateur : le chapelain de Mortagne

Description extérieure

Description intérieure et mobilier

Histoire et légendes

Informations spécifiques : association, visite de l’église...

Description extérieure

  • Église du XVIe siècle, remaniée.
  • Une nef et un chœur à chevet plat, plus étroit que la nef, le chœur a une corniche simple en pierre.
  • Une sacristie accolée au chevet.
  • Deux fenêtres style gothique flamboyant au sud.
  • Au mur nord, trois fenêtres (une quatrième, au fond de l’église a été murée), entourées de briques, vraisemblablement du XIXe siècle.
  • Église en roussard et en blocage de silex, avec 4 gros contreforts aux quatre coins de l’église
  • Clocher sur faitage.
  • Croix en fer forgé du XVIIe siècle dans le cimetière qui entoure l’église.

Description intérieure

  • Voute en lambris de bois ; les poutres transversales ont été supprimées et remplacées par des tirants en métal, exception faite de la poutre de gloire qui porte un Christ.
  • Après l’entrée, de grosses poutres en bois (appelées tabouret) soutiennent le clocher posé sur une énorme poutre transversale.
  • Le chœur est décoré d’une sablière un peu sculptée.
  • Maître-autel : retable en bois peint façon marbre avec éléments décoratifs.
  • Tabernacle avec le Christ sur la porte. Deux petits anges du début du XVIIIe siècle sur l’autel.
  • A droite de l’autel sur une console en hauteur, un Dieu le Père coiffé d’une tiare, à gauche une sainte Anne du XVIe siècle (éducation de la Vierge).
  • Deux autels latéraux, aussi en bois, à décor de faux marbre, d’angelots, de guirlandes et à pilastres plats, à l’entrée du chœur, dédiés, à gauche à la Vierge (Vierge début XIXe), à droite à saint Pierre (bois polychrome du XVIIe siècle).
  • Saint Pierre porte une tiare aux trois couronnes et les deux clefs, symboles de son rôle dans l’Eglise ; sur cet autel, les armoiries de La Trappe.
  • Fonts baptismaux anciens.
  • Bancs de la nef dont certains à décor en fuseaux.
  • Un vitrail du XVIe siècle représentant sainte Catherine, classé monument historique le 8 juillet 1975 a aujourd’hui disparu.

Informations spécifiques

La messe est célébrée fin juin, pour la fête de Saint Pierre.

Où est située cette église:


Découvrez toutes les églises du Perche Ornais géolocalisées en un clin d'œil