Accueil du site > Eglises > D > Dame-Marie

Dame-Marie

lundi 6 juin 2011, par Eglises du Perche Ornais

Église Notre-Dame
Diocèse de Séez
Archidiaconé du Bellêmois
Doyenné du Bellêmois
Présentateur : l’abbé de Jumièges

Domma Maria en 1086,
Dame-Marie en 1480,
Dammarie en 1784

Diocèse de Séez
Doyenné du Perche
Paroisse saint Léonard des Clairières

Église Notre-Dame

ÉGLISE NOTRE-DAME

Église d’origine romane reconstruite au XVIème siècle
Ancienne église d’un prieuré bénédictin
Description extérieure

Description intérieure et mobilier

Histoire et légendes

Informations spécifiques : association, visite de l’église...

Description extérieure

  • Plan allongé. Nef unique. Chevet plat.
  • Sacristie flanquant le chevet. Chœur plus haut et plus large que la nef.
  • Clocher quadrangulaire couronné d’une flèche polygonale et coiffant la nef.
  • Deux contreforts épaulant la façade antérieure.
  • Portail en arc brisé. La porte romane du XIIe siècle provient de l’ancienne église paroissiale Saint-Martin-du-Douet, détruite au XIXe siècle.
  • Baies en arc brisé.

Description intérieure et mobilier

  • Lambris sur charpente apparente
  • Tabernacle en bois peint du XVIIIème siècle
  • Retable en bois peint de style Restauration
  • Tableau de l’Immaculée conception du XIX-me siècle
  • Grand Christ provenant de Saint Martin du Douet
  • Chaire à balustres
  • Statue de saint Roch en terre cuite du XVIIIème siècle
  • Fonts baptismaux à deux cuves du XVIème siècle
  • Tabernacle en bois sculpté classé le 19 juin 1911 ???
  • Deux autels latéraux en pierre provenant d’ancienne église de Saint Martin du Douet classé 19 juin 1911

Histoire et légendes

L’édifice actuel date du XVe siècle, remplaçant une ancienne église qui datait du XIIe siècle. Le chœur est du XVe siècle. La nef a été remaniée au XVIe.
La porte romane du XIIe siècle provient de l’ancienne église paroissiale Saint-Martin-du-Douet , détruite au XIXe siècle.
L’église est remaniée à la fin du XIXe siècle par la construction d’un clocher en façade et d’une sacristie dans le prolongement du chevet.

Informations spécifiques : association, visite de l’église

Il s’agit de l’église de l’ancien enclos prioral. Le prieuré bénédictin de Dame-Marie fut fondé vers 1023 par Albert de la Ferté. Il était une dépendance de l’abbaye de Jumièges dès le XIe. Il fut vendu comme bien national à la Révolution à des propriétaires privés et fut démembré en 1867 : la commune acquit l’église et le logis du prieur, le reste des bâtiment échut à des personnes privées.
Des modifications importantes sont intervenues depuis le début du XIXe, notamment le clocher venant couronner l’église et la transformation du logis du prieur en salle des fêtes.
L’église est remaniée à la fin du XIXe siècle par la construction d’un clocher en façade et d’une sacristie dans le prolongement du chevet. Le clocher, en mauvais état, a été détruit en 2005 puis a été reconstruit en 2005-2006.

Où est située cette église:


Découvrez toutes les églises du Perche Ornais géolocalisées en un clin d'œil