Accueil du site > Lexique > Retable

Retable

vendredi 28 octobre 2016, par Eglises du Perche Ornais

Décor monumental au fond du chœur, surmontant l’autel, évoquant le patron de l’église et des scènes de l’Évangile, destiné à la catéchèse des paroissiens.

Élément ornemental placé à l’arrière d’un autel le mettant en valeur par ses tableaux, ses statues et ses riches ornementations.

Les retables apparaissent au XIème siècle suite à la modification de la place du prêtre lors de l’office. Celui-ci avait coutume de se placer derrière la table d’autel, face aux fidèles. A partir du XIe, le prêtre se place entre l’autel et les fidèles, tournant le dos à ces derniers. Le regard du prêtre et de ses ouailles se porte donc derrière la table (retro tabula). C’est pourquoi on estime alors utile de faire apparaître des décorations derrière l’autel.

Lorsque la consécration des églises commence à être étroitement liée à la présence de reliques, des retables reliquaires apparaissent.
A la fin du XIVe siècle, les caisses deviennent plus profondes pour recevoir des sculptures et construire un espace en trois dimensions. L’axe du retable (partie centrale) est surélevé.

A partir du concile de Trente (entre 1545 et 1563) les décors derrière l’autel deviennent de plus en plus verticaux et ornés pour que la célébration de la Messe soit entourée d’un grand faste.