Accueil du site > Architecture et mobilier > Les chaires, confessionnaux, stalles, lutrins

Les chaires, confessionnaux, stalles, lutrins

dimanche 12 juin 2011, par Eglises du Perche Ornais

Il n’est presque pas d’églises sans des objets en bois. C’est le mobilier de l’église, avec des usages différents.

Les stalles aux miséricordes sculptées de Saint-Martin du vieux (...)

Les Chaires

Les chaires sont les meubles accrochés au mur où monte le prêtre pour parler : c’est la tribune du prédicateur. Elle se trouve généralement au milieu de la nef, le long d’un mur ou contre un pilier, pour que le prédicateur puisse être entendu par le plus de monde possible. Au dessus de la chaire une sorte de plafond, appelé "abat-voix" renvoie le son de la voix vers les assistants.

Le confessionnal

Les confessionnaux sont aussi attachés au mur. Généralement, une porte centrale permet au prêtre de s’asseoir ; à gauche et à droite du prêtre, un emplacement permet à ses ouailles de venir lui dire ce qui les dérange et qu’ils pensent nécessaires de "confesser" pour se réconcilier avec Dieu. Le confessionnal représenté ici est celui de Bivilliers qui, vraisemblablement pour des raisons d’espace, est aussi le socle de la chaire.

Les stalles

Les stalles : ensemble de sièges situé dans le chœur liturgique, le long des murs nord et sud. Une stalle comporte généralement un dossier, des accotoirs et un fond mobile appelée la sellette sous laquelle est fixée une console en bois souvent sculptée appelée "miséricorde". Quand le siège est basculé, l’occupant de la place peut tout de même s’appuyer sur la "miséricorde" qui permet de se reposer pendant les périodes longues où la position debout est obligée par le culte.

Le Lutrin

Le lutrin est un meuble sur lequel peut être posé le gros livre des textes religieux. Souvent orné d’un aigle, parfois comprenant une sorte d’armoire ouverte où sont rangés les autres livres.